Kinshasa - RD Congo
mercredi, 22 août 2018 -

Ouverture de l’atelier sur le renforcement des capacités pour une gestion stratégique des ressources de la diaspora

Le Vice-ministre  Emmanuel Ilunga  milite pour les contributions de la diaspora au développement de la RDC  

Le Vice-ministre des Congolais de l’Etranger a procédé à l’ouverture de l’atelier de restitution des études menées dans le cadre du projet « Renforcement des capacités pour une gestion stratégique des ressources de la diaspora de la République ».La  salle Raymond Ramazani Baya du Ministère des Affaires Etrangères a servi de cadre à cette cérémonie de ce jeudi 26 janvier 2017 .Réalisé avec le concours de l’Organisation Internationale pour les Migrations(OIM en sigle),cet atelier avait pour objectif l’évaluation du projet de renforcement des capacités des agents et fonctionnaires de la Direction des Congolais de l’Etranger et ceux du Ministère du Travail, Emploi et Prévoyance Sociale. Le Vice-ministre Emmanuel Ilunga a saisi cette occasion pour encourager les participants au renforcement de leurs capacités en vue d’un rendement meilleur et pour les contributions de la diaspora au développement de la République Démocratique du Congo 

Dans son speech ,Le Vice-ministre des Congolais de L’étranger Emmanuel Ilunga a rappelé l’importance de la formation et des études surtout lorsqu’elles contribuent à combattre le déficit de connaissance en matière de Migration et développement et participent au renforcement des capacités des décideurs dans le choix des compétences et des outils indispensables à l’élaboration des politiques pérennes visant à optimiser les contributions de la diaspora congolaise au développement de la République Démocratique du Congo . « Il est en effet indéniable que les migrations ont un impact positif sur le développement en terme d’augmentation des revenus des ménages ou d’accès aux biens de consommation courante tels l’éducation, la santé, la nourriture, mais aussi en terme d’entreprenariat ou d’investissement dans les domaines de transport, de l’hôtellerie, des communications, des mines ou de l’agriculture qui exigent des crédits supplémentaires. »a déclaré le vice-ministre des Congolais de l’Etranger avant de faire savoir  aux participants qu’au moment où l’afflux des refugiés dans les pays du Nord focalise l’attention de toute la Communauté Internationale, les politiques restrictives, qui sont appliquées à l’égard des refugiés aux demandeurs d’asile risque de créer un véritable déséquilibre, sur le plan humanitaire. Emmanuel Ilunga a ému les vœux de voir l’Organisation Internationale pour les Migrations, mobiliser tous les partenaires traditionnels pour le financement de tous ces programmes et projets qui passent par le renforcement des capacités en matière de migration et développement, la communication interactive et proactive, la fluidité des procédures administratives, l’appui aux investissements, l’entreprenariat, etc.

« A cet effet, je lance un appel vibrant à nos compatriotes vivant à l’étranger afin de s’approprier de cette dynamique »a –t-il ajouté.

 Avant de déclarer ouvert les travaux de cet atelier, le Vice-Ministre des Congolais de l’Etranger Emmanuel Ilunga Ngoie Kasongo a rendu un hommage déférent  au Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, pour la matérialisation de sa vision initiée depuis l’an un de son accession à la magistrature suprême et au Chef du Gouvernement Samy Badibanga pour les efforts consentis à cet effet. 

Peu avant l’allocution du Vice-Ministre des Congolais de l’Etranger, le Directeur de la Direction des Congolais de l’Etranger Célestin Kaniki et le Chef de Mission de l’OIM en RDC Jean- Philipe Chauzy, ont tour à tour circonscrit le contexte cet atelier.

Célestin Kaniki a remercié Jean –Philippe Chauzy ,Chef de mission de l’OIM avec toute son équipe ,pour la marque d’intérêt qu’il témoigne à l’endroit du travail effectué par la Direction des Congolais de l’Etranger et surtout pour l’appui technique dont bénéficie le Ministère des Affaires Etrangères et Intégration Régionale de sa part. Il a ensuite renseigné l’assistance sur le partenariat qui existe entre l’OIM et le Ministère des Affaires Etrangères et Intégration Regionale.il a signalé que la RDC bénéficie de  l’assistance multisectorielle de cette organisation. Et  que c’est dans le cadre des recommandations de la Table Ronde de Bruxelles en 2013 que l’Organisation Internationale pour les Migrations est venu en appui au Gouvernement de la RDC , à travers le financement du projet de la Mobilisation de la Diaspora Congolaise qui a débuté depuis  le 02 Décembre 2014 avec le renforcement des capacités des agents et fonctionnaires de la Direction des Congolais de l’Etranger et ceux du Ministère du Travail, Emploi et Prévoyance Sociale. La durée de ce projet a été de dix-huit mois et a expiré en 2016. D’où la tenue du dit atelier qui va permettre aux participants d’évaluer et apprécier les résultats du projet cité ci-haut.

 Le Chef de mission de l’Organisation Internationale pour les Migrations Jean-Philippe Chauzy a pour sa part  remercié les autorités congolaises pour leur constante collaboration avec l’OIM. Il a fait remarquer  que les études menées dans le cadre du projet de renforcement des capacités pour une gestion stratégique des ressources de la diaspora de la RDC se démarquaient par une réussite appréciable au profit de la RDC. «  Les migrations internationales à condition qu’elles soient correctement bien géré, peuvent concourir  à la croissance et à la prospérité des pays d’origine et de destination et bénéficier aux migrants eux même »a –t-il déclaré pour faire allusion à la philosophie de l’OIM. « Le programme et activités des Migrations  et développement de l’OIM consistent à renforcer les capacités des gouvernements pour optimiser ses possibilités socio-économiques en optant pour des politiques migratoires principalement dirigées sur le développement »a-t-il ajouté.

Jean-Philippe Chauzy a  fait savoir que le projet de renforcement des capacités pour une gestion stratégique des ressources de la diaspora de la RDC , a dans son ensemble atteint ses objectifs en renforçant les capacités des acteurs clés de la migration du développement à travers divers ateliers de formation et de mobilisation de la diaspora ainsi que sur la migration du travail.

Durant deux jours les participants ont échangés sur les différentes présentations des résultats des études menées dans plusieurs secteurs notamment la santé et l’éducation suivie de débats sur la stratégie pour la mobilisation de la diaspora scientifique et technique .Ils ont également échangés sur les différents profils de la diaspora principalement sur la diaspora congolaise du Canada, de la Belgique et de la Grande Bretagne. Les participants ont été également repartis en groupe en vue d’échanger .Débuté le jeudi 26 janvier, l’atelier s’est clôturé le vendredi 27 janvier  après le débat sur la mise en place du fonds d’investissement de la diaspora congolaise. 

Georges Kisapindu 

 

Guide de création d’entreprise
Guide de création d’entreprise
Voir [+]
Les Foires et Salons
Les Foires et Salons
Voir [+]
Annuaire des entreprises
Annuaire des entreprises
Voir [+]
Galerie photo
Galerie photo
Voir [+]